2017 Prix mérite – Projets de conservation – Génie

La Gare – Préservation de façade

L’ancienne gare ferroviaire du Canadien Pacifique, construite en 1884 et servant de terminus au chemin de fer du Canadien Pacifique, a été remplacée en 1913 par la gare actuelle. Le bâtiment néoclassique a été conçu par les architectes montréalais Barott, Blackader et Webster. La station dessert actuellement le SkyTrain, le West Coast Express et les SeaBus qui relient les municipalités de la région métropolitaine de Vancouver. C’est l’un des plus grands carrefours de transport intermodal en Amérique du Nord et dessert environ 70 000 personnes par jour. La ville de Vancouver l’a désignée site du patrimoine municipal au milieu des années 1970.

Le projet en plusieurs phases comprenait l’enlèvement sélectif et la réparation de la brique endommagée et détériorée et de la maçonnerie en terre cuite ornementale trouvée sur le bâtiment. Les dommages à la maçonnerie ont été causés par l’expansion de l’acier de construction tertiaire corrodant utilisé pour soutenir la maçonnerie. L’équipe de conception et les entrepreneurs se sont donné beaucoup de mal pour effectuer les travaux de conservation conformément aux «Normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux au Canada». Le traitement principal de la conservation était la préservation; cependant, le projet a également utilisé des méthodes de réhabilitation et de restauration sur certains éléments durant l’effort de conservation. Une grande partie de la terre cuite décorative et des briques ont été récupérées, réparées et réinstallées. Lorsque la terre cuite était trop endommagée pour être pratiquement réparée, de nouvelles unités ont été coulées en utilisant des moules des originaux. Dans certains cas, de nouveaux éléments structuraux tertiaires ont été ajoutés pour soutenir la terre cuite réinstallée. Les travaux comprenaient les corniches en terre cuite de niveau supérieur sur les élévations sud, est et ouest et la balustrade en terre cuite proéminente sur l’élévation nord. Pendant la conservation, plusieurs couches de peinture rouge ont été enlevées de la brique sur les trois façades secondaires exposant la belle panachure naturelle de la brique rouge d’origine. Après le remplacement des éléments de maçonnerie, la brique a été traitée avec un hydrofuge et la terre cuite a reçu un revêtement minéral correspondant à la couleur et aux textures d’origine.

Image

Attribué à :