2017 Prix de mérite – Partenaire d’exception

Église presbytérienne de St Andrew

Conservation de 14 fenêtres originales en bois par Furlan Conservation à l’église presbytérienne St. Andrew’s, 295, rue Queen Sud, Streetsville (Mississauga), Ontario. La congrégation de St. Andrew a été formée en 1822. En 1824 la congrégation a construit une église de cadre, juste au sud de l’église actuelle (1867). L’architecte était James Smith. Cinq millions de briques faites à la main localement composent la structure néo-gothique de sujet, qui a été construite sur le terrain donné par l’homonyme de la ville, rue de Timothy. La flèche historique a été restaurée en 1913 après avoir été frappée par la foudre. La structure est située dans le village historique de Streetsville, sur le côté est de la rue Queen Sud, immédiatement au nord de l’ancien «Scotch Burying Ground», maintenant le cimetière commémoratif de Streetsville.

Le but du projet était de restaurer une caractéristique importante de l’église Saint-André, basée sur des principes de conservation solides tels que définis dans la Charte internationale de Venise pour la conservation et la restauration des monuments et des sites (1964), ainsi que Normes et lignes directrices pour la conservation des lieux patrimoniaux au Canada et Trousse d’outils du patrimoine ontarien. Ces lignes directrices assurent la cohérence lors de la planification, de l’intervention et de l’utilisation des lieux historiques et ont été adoptées par plusieurs autorités fédérales, provinciales, territoriales et municipales comme point de repère pour évaluer les interventions de conservation proposées. L’intention de ce plan de conservation était d’être une approche d’intervention minimale; où la sensibilité à la réversibilité des interventions nécessaires pendant le processus de conservation a été considérée.

Image

Attribué à :